TOP 10 : FILMS D'HISTOIRES VRAIES

21 juin 2016

#10.    Gandhi

Reconstitution historique à grand spectacle de la vie de celui que l'on surnomma le "mahatma". La carrière de Gandhi comme avocat débute en Afrique du Sud où il défend les droits de la minorité indienne, ce qui a un grand retentissement dans son pays. Plus tard, dans ses luttes contre les Anglais, il prônera toujours la non-violence et usera essentiellement de l'arme de la grève de la faim.
(Source : AlloCiné)



Mon Avis

Gandhi, le grand prêcheur de l'Inde libre, l'homme de non-violence qui fera preuve d'une grande sagesse. Dans ce film tout n'est pas révéler. On ne dira pas par exemple qu'il aimait défier toutes sortes de tentations. C'est un très beau film, quoiqu'un peu long. Mais après tout, il a eu une longue vie...




#9.      Chocolat

Du cirque au théâtre, de l'anonymat à la gloire, l'incroyable destin du clown Chocolat, premier artiste noir de la scène française. Le duo inédit qu'il forme avec Footit, va rencontrer un immense succès populaire dans le Paris de la Belle époque avant que la célébrité, l'argent facile, le jeu et les discriminations n'usent leur amitié et la carrière de Chocolat. Le film retrace l'histoire de cet artiste hors du commun.
(Source : AlloCiné)






Mon Avis

Quand j'étais petite j'étais dans une école de cirque pour les enfants. Et je me souviens qu'on avait des costumes d'un clown noir et d'un clown blanc. Maintenant je sais d'où ça vient, et aussi les souffrances qui ont accompagnées cette ascension. 




#8.      Ammadeus

A Vienne, en novembre 1823. Au coeur de la nuit, un vieil homme égaré clame cette étonnante confession : "Pardonne, Mozart, pardonne à ton assassin !" Ce fantôme, c'est Antonio Salieri, jadis musicien réputé et compositeur officiel de la Cour. Dès l'enfance, il s'était voué tout entier au service de Dieu, s'engageant à le célébrer par sa musique, au prix d'un incessant labeur. Pour prix de ses sacrifices innombrables, il réclamait la gloire éternelle. Son talent, reconnu par l'empereur mélomane Joseph II, valut durant quelques années à Salieri les plus hautes distinctions. Mais, en 1781, un jeune homme arrive à Vienne, précédé d'une flatteuse réputation. Wolfgang Amadeus Mozart est devenu le plus grand compositeur du siècle. Réalisant la menace que représente pour lui ce surdoué arrogant dont il admire le profond génie, Salieri tente de l'évincer.
(Source : AlloCiné)






Mon Avis

Quand j'étais petite j'adorais ce film, je ne sais pas vraiment pourquoi parce que je ne comprenais surement pas la moitié. J'aimais bien les costumes et le rire de Mozart. C'est une belle histoire, je ne sais pas si il y a eu des traits de sa personnalité qui ont été romancés, mais je trouve que c'est un personnage très intéressant. Et c'est une façon originale de le découvrir. Voir pourquoi et comment il a composé certains de ses chefs d'oeuvre. L'ironie du requiem de sa propre mort.




#7.      Into the Wild

Tout juste diplômé de l'université, Christopher McCandless, 22 ans, est promis à un brillant avenir. Pourtant, tournant le dos à l'existence confortable et sans surprise qui l'attend, le jeune homme décide de prendre la route en laissant tout derrière lui. Des champs de blé du Dakota aux flots tumultueux du Colorado, en passant par les communautés hippies de Californie, Christopher va rencontrer des personnages hauts en couleur. Chacun, à sa manière, va façonner sa vision de la vie et des autres. Au bout de son voyage, Christopher atteindra son but ultime en s'aventurant seul dans les étendues sauvages de l'Alaska pour vivre en totale communion avec la nature.
(Source : AlloCiné)








Mon Avis

Sean Penn nous délivre ici un parcours magnifique semé d'un tas d'aventures plus délirantes les unes que les autres. Mélangé à une triste vérité à propos du système. Into the Wild c'est un acharnement vers l'anti-modernisme. Christopher McCandless fuit la société dégradante pour vivre l'inconnu. Très émouvant.




#6.      La Môme

De son enfance à la gloire, de ses victoires à ses blessures, de Belleville à New York, l'exceptionnel parcours d'Edith Piaf. A travers un destin plus incroyable qu'un roman, découvrez l'âme d'une artiste et le coeur d'une femme. Intime, intense, fragile et indestructible, dévouée à son art jusqu'au sacrifice, voici la plus immortelle des chanteuses...

(Source : AlloCiné)


Mon Avis

Une Marion Cotillard méconnaissable, surprenante et éblouissante ! Quand je regarde ce film j'ai tellement l'impression que c'est vraiment elle ! Qu'on a vraiment filmé toute la vie d'Edith et qu'on nous la livre au delà de son intimité ! J'ignore si c'est un clin d'oeil, mais Marion a nommé avec Guillaume Canet, son fils, Marcel. Comme Edith avait appelé sa fille "Marcelle".





#5.      Une merveilleuse histoire du temps

1963, en Angleterre, Stephen, brillant étudiant en Cosmologie à l’Université de Cambridge, entend bien donner une réponse simple et efficace au mystère de la création de l’univers. De nouveaux horizons s’ouvrent quand il tombe amoureux d’une étudiante en art, Jane Wilde. Mais le jeune homme, alors dans la fleur de l’âge, se heurte à un diagnostic implacable : une dystrophie neuromusculaire plus connue sous le nom de maladie de Charcot va s’attaquer à ses membres, sa motricité, et son élocution, et finira par le tuer en l’espace de deux ans. Grâce à l’amour indéfectible, le courage et la résolution de Jane, qu’il épouse contre toute attente, ils entament tous les deux un nouveau combat afin de repousser l’inéluctable. Jane l’encourage à terminer son doctorat, et alors qu’ils commencent une vie de famille, Stephen, doctorat en poche va s’attaquer aux recherches sur ce qu’il a de plus précieux : le temps. Alors que son corps se dégrade, son cerveau fait reculer les frontières les plus éloignées de la physique. Ensemble, ils vont révolutionner le monde de la médecine et de la science, pour aller au-delà de ce qu’ils auraient pu imaginer : le vingt et unième siècle.
(Source : AlloCiné)


Mon Avis

Ce film m'a littéralement bouleversée ! Quand l'intelligence d'un homme est mise à l'épreuve par son propre corps. Le cerveau est là, mais le corps ne suit plus. Et l'amour inconditionnel de sa femme est très touchant.


#4.      Victoria, les jeunes années d'une reine

La reine Victoria fut l'une des souveraines les plus importantes du monde. Son tempérament, sa vision et sa personnalité hors norme en ont fait une souveraine d'exception et une femme extraordinaire. Elle monta sur le trône d'Angleterre à l'âge de 18 ans. Le film nous plonge au coeur d'un fascinant destin qui, des premières années chaotiques à sa légendaire histoire d'amour, devint une saga inégalée.

(Source : AlloCiné)

Mon Avis

J'ai du apprendre à aimé Emily Blunt pour ce film car j'avais tellement détester son personnage dans le diable s'habille en Prada. Mais maintenant si on me demande quelle actrice je choisirais pour interpréter la reine Victoria, je la choisirais sans hésitation ! C'est une très jolie performance de sa part. 





#3.      Chaplin

Evocation de la vie et de l'aventure artistique de Charlot. Aventure qui débuta à l'âge de cinq ans, le jour où il remplaça, au pied levé, sa mère, artiste de music-hall atteinte d'une brusque crise de trac. Elle se termina le jour de Noël 1977, à Vevey en Suisse où il mourut à l'âge de quatre-vingt-huit ans.

(Source : AlloCiné)


Mon Avis

Quelle surprise ! Quand j'ai découvert ce film j'étais aux anges ! J'habite à deux pas de Vevey justement ! A cinq minutes à peine du Manoir de Ban, là où ils ont tourné quelques scène ! Anthony Hopkins et Robert Downey Jr sont déjà venu dans ma région ! Je trouve ça incroyable ! Ils ont ouvert le musée au Manoir il y a quelques mois. J'ai prévu d'y aller et je vous écrirais un article c'est promis ! Ce film était un vrai trésor. Vous savez que sa vie me touche si vous avec lu cette Histoire





#2.      Twelve years a slave 

Les États-Unis, quelques années avant la guerre de Sécession. Solomon Northup, jeune homme noir originaire de l’État de New York, est enlevé et vendu comme esclave. Face à la cruauté d’un propriétaire de plantation de coton, Solomon se bat pour rester en vie et garder sa dignité. Douze ans plus tard, il va croiser un abolitionniste canadien et cette rencontre va changer sa vie…

(Source : AlloCiné)


Mon Avis

Je déteste tellement tous ces préjugés et toutes ces opinions non fondées qui existaient et perdurent encore dans quelques esprits mal avisés. Ils ne pensent jamais "et si c'étaient nous les blancs qui avions été à leurs places?" La couleur n'a pas d'importance. Elle est différente parce que les pigments de la peau se défend autrement selon l'intensité du soleil. C'est tout. Nous ne sommes pas différent. Sinon, c'est un film bouleversant, à voir !





#1.     Le Majordome

Le jeune Cecil Gaines, en quête d'un avenir meilleur, fuit, en 1926, le Sud des États-Unis, en proie à la tyrannie ségrégationniste. Tout en devenant un homme, il acquiert les compétences inestimables qui lui permettent d’atteindre une fonction très convoitée : majordome de la Maison-Blanche. C'est là que Cecil devient, durant sept présidences, un témoin privilégié de son temps et des tractations qui ont lieu au sein du Bureau Ovale. À la maison, sa femme, Gloria, élève leurs deux fils, et la famille jouit d'une existence confortable grâce au poste de Cecil. Pourtant, son engagement suscite des tensions dans son couple : Gloria s'éloigne de lui et les disputes avec l'un de ses fils, particulièrement anticonformiste, sont incessantes. À travers le regard de Cecil Gaines, le film retrace l'évolution de la vie politique américaine et des relations entre communautés. De l'assassinat du président Kennedy et de Martin Luther King au mouvement des "Black Panthers", de la guerre du Vietnam au scandale du Watergate, Cecil vit ces événements de l'intérieur, mais aussi en père de famille…

(Source : AlloCiné)

Mon Avis

Pour ne pas redire la même chose que dans mon avis précédent, je trouve ce film touchant, parce que Cecil Gaines a connu toutes les étapes de l'évolution. Il a commencé par voir son père mourir dans un champ de coton, et il finit par rencontré le premier président "noir", Barack Obama. C'est absolument incroyable ! Mais le présent n'excusera jamais le passé. 



#Bonus 1.   Julie et Julia 

Julia Child est la femme qui a changé pour toujours la façon de cuisiner de l'Amérique. Mais en 1948, elle n'est encore qu'une Américaine anonyme vivant en France. Le travail de son mari les a amenés à s'installer à Paris, et Julia cherche activement une occupation. C'est alors qu'elle se prend de passion pour la cuisine française... Cinquante ans plus tard, Julie Powell a l'impression d'être dans une impasse. Elle va avoir 30 ans, et pendant que ses amies connaissent bonheur et succès, elle végète dans son travail. Julie se lance alors un défi complètement fou : elle se donne exactement un an, 365 jours pour cuisiner les 524 recettes du livre de Julia Child - Mastering the Art of French Cooking, et elle crée un blog pour relater son expérience...
(Source : AlloCiné)

Mon Avis

Un super film de détente, pour une fan inconditionnelle de Meryl Streep, je ne pouvais pas passer à côté de ce film ! 




#Bonus 2. Le discours d'un roi

D’après l’histoire vraie et méconnue du père de l’actuelle Reine Elisabeth, qui va devenir, contraint et forcé, le Roi George VI (Colin Firth), suite à l’abdication de son frère Edouard VIII (Guy Pearce). D’apparence fragile, incapable de s’exprimer en public, considéré par certains comme inapte à la fonction, George VI tentera de surmonter son handicap grâce au soutien indéfectible de sa femme (Helena Bonham Carter) et d’affronter ses peurs avec l’aide d’un thérapeute du langage (Geoffrey Rush) aux méthodes peu conventionnelles. Il devra vaincre son bégaiement pour assumer pleinement son rôle, et faire de son empire le premier rempart contre l’Allemagne nazie.

(Source : AlloCiné)



Mon Avis


Comment ne pas respecter un roi qui fait tout pour que son peuple apprenne à l'écouter. Ou comment un roi apprend à parler avec son coeur. Absolument magistral ! 

2 commentaires:

  1. Maintenant j'ai tout un tas de films à voir ahah! Il y a seulement Gandhi et Into the wild que j'ai déjà vu! Bisous, Chloé http://moncarnetpivoine.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Reste connectée ! Je fais souvent des Top5 ! Une abonnée m'a demandé de refaire un top5 pour les films à l'eau de rose ! Merci <3

      Supprimer